...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 J'aurais peut être du apeller avant [PV Dylan]

Aller en bas 
AuteurMessage
Aaron Garfield
HABITANTS; J'ai un d'alibi, et pas toi.
avatar

Féminin Nombre de messages : 25
Age : 29
Age du personnage : 25ans
Citation : I am who I am, no excuses
Humeur : Très bonne ^^
Photo d\'identité :

Feuille de personnage
TON ALIBI: J'étais à LA
RELATIONSHIP:
CONNAISSAIS TU LES VICTIMES ?:

MessageSujet: J'aurais peut être du apeller avant [PV Dylan]   Ven 13 Mar - 0:02

    Le jeune Garfield était arrivé en ville quelques heures plus tôt, il n'avait pas beaucoup de bagage, une grosse valise contenait tout ses biens. Beaucoup de vêtements d'ailleurs, il n'était pas vraiment matérialiste et les biblots il ne les gardait jamais très longtemps, il avait seulement gardé cette chaine au cou qu'il ne retirait jamais. Sa mère le lui avait offert pour ses 15ans et depuis il ne s'en était jamais séparé. Il voulait prendre une chambre à l'hotel mais une fois arrivé devant, on lui apprit que celui ci était fermé à cause d'un double homicide, et bien ce n'était pas rien ça. Il avait une faim de loup et il s'arêta dans une petite épicerie pour y prendre un sandwish au jambon, le seul restant d'ailleurs, il aurait pu le prendre dans une boulangerie, mais c'était cette épicerie qu'il avait vu en premier. Il avala sa nourriture d'une traite, comme s'il n'avait pas mangé depuis des lustres. Il s'arêta un instant et s'installa sur un banc pour fumer, il alluma sa cigarette et il prit son temps, songeant à une solution de dépanage en attendant de trouver un lieu de vie, il n'allait pas trouvé un appartement en deux jours c'était évident. Son seul recourt desormais, c'était Dylan, cet amour de vacance devenue une amie, elle habitait bien ici non ? Dans cette ville en tout cas, peut être pourrait elle l'héberger le temps qu'il trouve une solution, il avait conscience que c'était vraiment culoté de lui demander une telle chose, mais il n'avait pas vraiment d'autres solutions n'est ce pas, et il ne voulait pas dormir sous les ponts. Après quelques minutes d'hésitation, il se dirigea vers la mairie où il récupéra une adresse qui était normalement celle de son amie. Arrivé devant la maison, il frappa à la porte, il ne l'avait pas vu depuis quelques années maintenant et il se demandait comment elle pourrait bien réagir en le voyant là devant chez lui demandant de l'héberger... Au pire il reverrait une bonne amie et se ferait jeter ensuite parce qu'elle vivait avec son copain ou un truc dans le genre. Il frappa alors à la porte assez anxieu, ce qui était une réaction logique non ? Il passa ensuite une main derrière sa nuque en attendant que la porte s'ouvre. Une jolie brune finit par lui ouvrir, pas de doutes possible, c'était bien elle, il se rapellerait toujours de son minoi angélique, cette femme avait un charme fou, et encore, elle s'était même embeli, c'est vrai la dernière fois qu'il l'avait vu, elle n'était encore qu'une femme enfant, maintenant elle était clairement une adulte. Un sourire géné, il retira son bras de derrière sa nuque et regarda la brune dans les yeux.

    « Ca faisait un bail... »

    Que dire d'autre en même temps, il avait presque envie de faire marche arrière, pas qu'il ne voulait pas la revoir, mais c'était un peu brutal comme retrouvailles, tant pis, maintenant qu'il était là de toutes façons.

    « J'aurais peut être du apeller avant »


[Court désolé... les débuts ont jamais été mon fort.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dylan Fordman
HABITANTS; J'ai un d'alibi, et pas toi.
avatar

Féminin Nombre de messages : 91
Age : 29
Age du personnage : 23ans
Citation : what could you possibly say to make that alright.
Humeur : Bonne.
Photo d\'identité :

Feuille de personnage
TON ALIBI: J'étais au cinéma avec une amie.
RELATIONSHIP:
CONNAISSAIS TU LES VICTIMES ?:

MessageSujet: Re: J'aurais peut être du apeller avant [PV Dylan]   Ven 13 Mar - 0:46

L'inconvénient quand vous décidez de faire des courses en jogging, c'est que quand vous croiser votre ex petit ami du lycée, il vous prend pour une raté. C'était ce qu'avait constaté Dylan ce matin là quand elle avait eut la flemme de se changer avant de prendre sa douche, le frigo vide, elle avait fait une halte à l'épicerie. Elle y avait rencontré Carl, un de ses premiers petit amis, aux bras de sa femme, un bout de chou de quelques mois dans les bras. Une des rencontres les plus embarrassantes de toutes sa vie. Elle s'était rendu compte qu'elle arrivait sur ses 24ans et que jamais elle ne connaitrait ce bonheur, celui d'être une mère comblée, sa maladie l'aurait emporté bien avant ça. Une boule se forma au creux de son ventre et elle attrapa en vitesse ce dont elle avait besoin. Après le passage en caisse, elle scruta autour d'elle pour vérifier qu'elle ne ferait pas d'autres rencontres hasardeuses et déprimantes.

Elle ne rêvait que d'un bon bain chaud mais ses rêves se brisèrent vite quand elle aperçu Lucas sortir en serviette de toilette de la salle de bain, le ton rosé. Il avait surement pratiquement vidé le ballon d'eau chaude, elle lui adressa un sourire narquois - leurs façons de se dire bonjour - elle ne le détestait pas, disons qu'il l'exaspérait et il faisait tout pour dans un sens. C'était comme si son but était de lui rendre la vie infernale. Elle prit une douche rapide car elle était glaciale marmonnant des jurons, Lucas devait avoir les oreilles qui sifflent. Quand elle sortie, il n'était plus là le coureur de jupons était partit draguer les minettes et elle avait donc l'appartement pour elle seule. Quelqu'un sonna à la porte, elle enfila un jean et un top. Puis couru vers la porte.

J'arrive !

Elle le regarda bouche bée. Cette journée prenait décidément une tournure surréaliste, qui allait lui tomber dessus après ça ? Derek ? La dernière fois qu'elle avait revu Aaron c'était avant qu'elle parte en Europe pour ses études. Son vol partait de Los Angeles tôt dans la matinée, du coup elle avait passé la nuit chez cet ex-petit ami. Elle était terriblement effrayé à l'idée de quitter les Etats-Unis, comme à son habitude, Aaron l'avait rassuré, c'était un truc qu'il avait toujours su faire avec elle, la rassurer. Ses beaux yeux bruns étaient posés sur elle, il épiait sa réaction avec une tendresse innatendue. Est ce que je rêve ? se demanda t-elle. A quoi bon regretter de ne pas avoir mit de maquillage et de ne pas être coiffée. Elle portait son jean le moins flatteur mais ne s'était pas attendu à une telle visite. Apeller aurait été une bonne idée oui, pensa t-elle doucement.

L'effet de surprise passé, elle leva les mains et le prit dans ses bras. Elle était émue, son coeur fesait une sorte de boum boum frénétique, c'était comme la première fois qu'elle l'avait vu. Elle détacha son étreinte et regarda le jeune homme de haut en bas sans le fixer. Elle secoua la tête, lui, ici, c'était tellement inimaginable. Elle avait commencé a surmonter ce choc et s'était détendue. Il était aussi beau que dans ses souvenirs. L'avantage des vêtements moches, c'est qu'après ça, en comparaison, il la trouverait forcément plus jolie.

C'est... C'est formidable de te revoir,
balbutia t-elle. Entre.

_________________
Is this the moment where I look you in the eye?
Forgive my broken promise that you`ll never see me cry
And everything It will surely change
Even if I tell you I won`t go away today.
I'M PERMANENT.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Garfield
HABITANTS; J'ai un d'alibi, et pas toi.
avatar

Féminin Nombre de messages : 25
Age : 29
Age du personnage : 25ans
Citation : I am who I am, no excuses
Humeur : Très bonne ^^
Photo d\'identité :

Feuille de personnage
TON ALIBI: J'étais à LA
RELATIONSHIP:
CONNAISSAIS TU LES VICTIMES ?:

MessageSujet: Re: J'aurais peut être du apeller avant [PV Dylan]   Ven 13 Mar - 15:22

    Devant sa porte, il resta planté quelques instants, très anxieu, ce qui était bizarre parce que ce n'était pas normalement quelqu'un de particulièrement stressé, mais ses retrouvailles allaient surement être étranges. Voyant un passant marcher sur le trottoir juste en face, il se décida a frapper avant qu'on le considère comme fou. Ce qui était certain, c'est qu'elle était très étonné de le voir ici, tu m'étonnes, il se pointait comme ça, sans même passé un coup de fil alors qu'ils ne s'étaient plus revues depuis 4ans, un peu trop culotté non ? Elle ne l'invitait pas à entrer, elle se contentait de le regarder comme si elle venait de voir un revenant en passant, alors là, il se sentait vraiment gêné, au moins, elle se souvenait de son visage et elle l'avait reconnu. Ils s'appelaient de temps à autres et étaient restés amis, mais ils n'étaient pas forcément très proches. Il était là maintenant pas besoin de penser à ce qui se serait passé si il l'avait appelée avant. Elle finit tout de même par lui sourire et même le prendre dans ses bras, comme quoi c'était peut être juste un effet de surprise, elle était réellement ravie de le voir. Il la serra aussi dans ses bras, restant respectueux et posant ses mains dans le dos de la jeune femme. Elle desserra ensuite l'étreinte et lui proposa alors d'entrer, une atmosphère assez étrange c'était installé ça faisait toujours bizarre de revoir une vieille amie, surtout quand celle ci avait été une ex. Mais il se détendait au fur et à mesure que les secondes passaient. Alors qu'elle lui annonça qu'elle était heureuse de le voir, elle le fit entrer à l'intérieur. Un jeta un rapide coup d'oeil autour de lui, l'appartement manquait cruellement de décorations. Il remarqua un détail qui avait peu d'importance, mais des chaussures d'hommes se trouvaient dans l'entrée, et la déduction logique s'imposait, elle devait avoir un petit ami, peut être même était elle marié, il ne pouvait donc pas s'imposer comme ça dans sa maison et lui demander de l'héberger même si c'était seulement pour quelques jours, le temps de dépanner, de plus son mec risquerait de ne pas apprécié que son ex petit ami soit sous le même toit qu'elle... Il laissa alors sa valise dans l'entrée et suivit son hôte jusqu'au salon, tout était parfaitement en ordre il savait qu'elle était une personne ordonnée. Il ne voulait pas vraiment paraitre indiscret, mais il avait pourtant des tonnes de questions à lui poser, comme ce qu'elle faisait maintenant, comment était l'Europe, enfin des choses dans ce style là, ne savant pas trop par où il allait commencer, il lui adressa un sourire et demanda simplement :

    « Alors qu'est ce que tu deviens ? Je t'ai pas eut au téléphone depuis au moins six mois... »

    Il s'appuya nonchalamment contre un des murs de la maison, prenant garde à ne pas casser quoi que ce soit. Il espérait que ce n'était pas dérangeant pour elle qu'il soit là, il venait tout juste de se rendre compte qu'elle avait les cheveux mouillés, elle était peut être en train de se préparer pour sortir, c'était ça quand on se pointait à l'improviste en même temps. Il passa une main dans ses cheveux avant d'ajouter à l'attention de la jolie brune :

    « Je te dérange peut être... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dylan Fordman
HABITANTS; J'ai un d'alibi, et pas toi.
avatar

Féminin Nombre de messages : 91
Age : 29
Age du personnage : 23ans
Citation : what could you possibly say to make that alright.
Humeur : Bonne.
Photo d\'identité :

Feuille de personnage
TON ALIBI: J'étais au cinéma avec une amie.
RELATIONSHIP:
CONNAISSAIS TU LES VICTIMES ?:

MessageSujet: Re: J'aurais peut être du apeller avant [PV Dylan]   Dim 15 Mar - 15:23

Un silence gênant s'était installé entre les deux anciens amants. Elle se rappela d'ailleurs qu'il était un bon amant quand ils étaient ensemble, ils avaient passé un été assez intense bien qu'assez bref finalement, ils n'avaient pas vraiment eut le temps de développer des sentiments et ça c'était terminé en amourette d'été. Il prit la parole pour lui demander ce qu'elle devenait. Elle n'eut pas le temps de lui répondre le moindre mot qu'il l'interrompit pour demander si il ne dérangeait pas. Appuyé de façon nonchalante contre un mur de la maison, il avait cet air triste dans le regard qu'elle n'avait jamais réussit a interpréter. Ce garçon avait toujours été un éternel mystère, le cerner était mission quasi-impossible pourtant elle n'était pas dérangée par ça, ça lui donnait un côté inaccessible.

Laisse moi juste le temps de me changer, sécher les cheveux, et je suis à toi. Assied toi, fais comme chez toi...

Je suis à toi restait dans ce contexte une expression, qu'il n'aille pas se méprendre. Elle grimpa à l'étage telle une furie et elle se prépara rapidement, elle ne voulait pas faire attendre le jeune homme trop longtemps. Son reflet dans le miroir ne lui plaisait pas, elle n'était pas maquillée, pas coiffée, on aurait dit qu'elle ne prenait pas soin d'elle. Pour des retrouvailles, elle aurait espérer être plus à son avantage. Elle prit des vêtements plus flatteur qu'elle enfila en quelques secondes. Un peu de maquillage, elle se senti beaucoup mieux. Les cheveux sécher à l'aide de l'appareil prévu à cet effet, elle descendit rejoindre son invité.

Son regard se posa plus longuement sur son ex-petit ami, il avait une chemise d'un bleu pâle et un jean, un style assez classique qui lui convenait bien. Son visage n'avait pas beaucoup changé, il avait ce petit bouc charmant et toujours ce même regard intense qui la fixait avec une insistance déroutante. Elle le fit entrée à l'intérieur avec une honte renflouée, elle n'aimait pas cette décoration, elle se battait à ce sujet tout les jours avec son colocataire, si différent d'elle mais rien à faire, il ne cédait pas. Comporte toi normalement, soit décontractée, se dit une Dylan un peu troublée par cette visite. Elle se dirigea vers son frigo et sortit un pack de jus d'orange, la seule boisson qu'il y avait dans son frigo en l'occurrence des courses s'imposaient. Un sourire gêné se posa sur ses douces lèvres.

Jus d'orange ça ira ?! Je n'ai rien d'autres...

Elle prit la brique et elle sortit deux verres qu'elle posa sur la table. Elle ouvrit le jus d'orange, le versa dans chacun des verres. Sa légendaire maladresse fit qu'elle renversa la brique quand elle voulu attraper son verre. Son invité attrapa la brique à temps et les dégâts furent minimes. Et puis d'abord pourquoi je me met dans un état pareil, se dit-elle agacée. On est amis depuis longtemps, je devrais être à l'aise avec lui.

_________________
Is this the moment where I look you in the eye?
Forgive my broken promise that you`ll never see me cry
And everything It will surely change
Even if I tell you I won`t go away today.
I'M PERMANENT.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: J'aurais peut être du apeller avant [PV Dylan]   

Revenir en haut Aller en bas
 
J'aurais peut être du apeller avant [PV Dylan]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [KAZEBUL] Derniers jours avant fermeture définitive !
» Avant-premiere WOW Betrayer
» Good news : tournoi avant premiere worldbreaker possible !
» Tournoi Avant-premiere Série 7
» Résultat : Avant-première "Tempête de Ragnarok" - 05/02/11

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
H I D D E N H I L L S :: Hidden Hills; Town :: Habitations :: Coloc' Dylan & Lucas-
Sauter vers: